Cyclocross Nats

 

Last weekend I was in Sherbrooke for Canadian Cyclocross nationals and one of the Maglia Rosa series race.

Saturday: Nationals

The sun was shinning, the course was dry and I ran 5km in the morning to warm up my body.

Tim, the dogs and I got in the car around 9 am to get to the venue early enough to cheer on some friends and ride the course with the new under 23 national champ Ruby West.

13:20

10 years ago was the last time I was on that start line.

I was relaxed, smiling and feeling no pressure from either myself or anyone else around me. It was almost peaceful: I’ve been there before, I knew how to race, I didn’t want to win, my family and friends were there and I wanted to be there.

The start was painful. I felt I was going backwards compare to everyone else. By the first turn I was already off the back trying to just keep my position! Crazy how 10 years can take that much speed out of you when you don’t practice often.

I stayed calm and soon enough I manage to climb back to 4th. 4th what?!!! It must be a mistake. No I was really in 4th. Did the yoyo with Sandra Walker eventually taking 4th and Cindy Montambault taking 5th for the majority of the race and finished 6th. I had fun and even felt, for a sec, like 10 years ago but came out of that thought quickly:)

AAFE2FD5-4468-4812-BC4E-4E23F022CB7C

Sunday: Maglia Rosa 

The sun is NOT out, the course is NOT dry and I ran 5km in the morning to warm up my body or cool it down from yesterday’s race. The ‘after race regiment’ obviously changed: instead of a nice easy ride after the race I went directly to the car, changed and joined my friends at the beer tent.

12:20

Sitting on the front row, I suddenly got excited! Maybe I could get a good start….

Missed my pedal.

The mud is flying and so is everyone but not in a fast kind of way more in a slippery kind of way! The off camber sections are giving us a challenging time and soon enough I’m in 6th again fitting to stay upright. I hear my husband Tim yelling and asking if I’m having fun, Abi and her family encouraging me every lap and my mom and dad like always everywhere on the course.

I really enjoyed racing with the junior kids and even sprinted for the line! They won:)
Again I felt at home, calm and in peace with my race, my life and my career choices.

035507E5-139B-45E3-9B7D-B2BBD879BDEF

PS: If you look closely you can see my dad in red looking at me and my mom with the black and pink winter hat;)

Thanks for reading

Up next : Stone Cat trail Marathon November 4th.

It’s true I AM RETIRED

 

When I stopped racing my bicycle full time for, the first time, it was the winter of 2008 while in Italy for Cross Worlds. The second time, I returned to be the eyes of my awesome partner, Robbi Weldon, on the tandem; It meant back to training just like before and committing to reach the top. We succeeded and closed out my career with a Gold medal at the London Paralympic games 2012. Officially retired.

After retirement, I could’ve stopped everything that had kept me going for years: Cycling, running and training. Many athletes stop everything when they ‘RETIRE’ from their sport. The word can be scary, I even know some companies that do not want their athletes to officially announce it, because it shuts you off right away. I disagree; I think it gives you the chance to close the book, to look ahead, to change or not, to share your sport, to do new sports or activities, work more or less depending:) and enjoy life a different way.

”I’m retired from racing full time on the international level of the great sport of cycling.”

In my mind, I’m retired from doing only ONE sport; retired from following a training plan and avoiding riding with friends because I have a specific training to do; retired from living a professional athlete’s life waiting in my hotel room with my legs raised to the wall, recovering for tomorrows race; retired from not walking because it will make you tired….

I’m not retired from living my life or being an athlete at heart. I’m not retired from running twice a day because I love to, or running after my bike ride because I need to be ready for an upcoming “xtreme triathlon” that I entered for fun. Not retired from running trail marathons, not retired from racing cyclocross when I feel like it with and against amazing young women. Not retired from adventure racing because it’s hard and fun…I will never retire from the active life I love.

Lyne

Sent from my iPad

Raid International Gaspesie 2017: Etes vous assez sauvages???!!

Messages facebook:

Benoit, peux tu m’amener des break pads? As tu ca des chaises de camping? Mon bottom bracket fait du bruit mais ca devrait aller jusqu a pres le RAID…Entoucas.

Martin, le truck y’arrive quand? Les canoes c’est qui qui ramasse ca? Ca fitera jamais 2 canoes sur un truck…On fait quoi? Je t’ai amene du cafe..

Danny, t’arrives jeudi? la course commence vendredi matin..Comment tu vas faire pour planifier les cartes? On vas tu se perdre dans le parc de la gaspesie? Moi j’aime pas le camping et encore moins dormir dans la forets pas de couverte…

J’ai le tire-mononcle pis les “blue tarp” si y mouille.

La bouffe je m’en occupe: Beurre de peanuts pas bio et pas sec pour mes ti gars, des bonnes chips, des oeufs, les soupers, les wraps au jambon a Martin, 2 boites de fruit2 pis d’autres cochonneries pour les ravitos.

Oubliez pas vos frontales au cas ou on irait dans les egouts de la ville…Ah pis tant qu’ a y’etre vos flotteurs.

Avant course

Raid gaspesie meeting

*******************

PROLOGUE JEUNESSE Jeudi

Lyne: “Ben, veux tu faire le prologue?”

Ben: “Non” C ‘est toi la vedette, si tu y vas je lave ton bike apres.

Lyne: “Ok”

A ce moment la il ne pleut pas, je quitte pour un deux heures d’aventure avec pres de 200 jeunes venus de partout au Quebec. GO! Un tsunami de jeunes raideurs prend le depart! On est dans des sentiers de quatre roues techniques, embouteillage monstre! On arrive sur une section qui longe la voie ferrer. Je m avance avec mon equipe mais les roues ne tournent plus: de la belle glaise! J’invites mes 4 partenaires a continuer et leur dis que je les retrouverai bientot. Je laisse mon velo qui ne tourne plus par terre et dirige 150 jeunes vers la voie ferrer pour eviter de briser des derailleurs et de rester pris en hotage! Je Termine avec ma gang, apres avoir de-glaise mon velo et non ce n’etait pas avec du vinaigre balsamique. Toute une experience pour eux!

Je rentre a l’hotel sous une pluie diluvienne avec un velo hmmm pas trop propre.

Ben: ” T’as passee ou avec ca!!!”

Lyne: ” T’as dit que si je faisais le prologue tu lavais mon bike…Je m’en va dans la douche tourlou!

PS: Martin aussi avait fait le prologue=2 bikes a laver pour Ben!

JOUR 1

Raid Gaspesie 2017

Le cadran sonne a 7h. On se prepare le petit dej. L’ambiance est febrile.

Depart prevu pour 9h30. Nous sommes a Saint Octave de L’avenir. Ici, y’a juste des 4×4, des skidoos pis des orignaux.

Une petite bruine tombe sur le campement…

Nicolas Legault arrive vers 7h30 nous informer que les 9 premiers PC ( points de controle) sont annules a cause d’une crue des eaux de la riviere Cap Chat dans les deux derniers jours. Depart repousse a 11h.

Je me mets a danser! Yahooo! On vient de s’eviter une dizaines de km de canoe!! La madame est contente! Chaque personne que je vois sur le campement me dit: “Tu dois etre heureuse la hein? ” Tu parles que je suis heureuse je suis aux anges pour etre plus precise!

Le depart est donne. Un 400m de course avant de retrouver nos becannes et se payer un full bouette enrobage, scrub et shampoing. Tout ca gratuitement.

Avis a ceux qui pensent y participer: S’habituer a avoir les pieds mouilles des les premieres minutes…

Les lunettes remplies, je vois rien, j’essais de “drafter” derriere le jeune Anthony Audet, je ne vois pas plus devant…Les trous d’eau se suivent et ne se ressemblent pas, creux, pas creux, mous, dures…

Un depart canon pour nos deux equipes. Ca va bien!

Ca roule, ca court, ca bushwalk….

Note a sois meme: En orientation on ne suit pas les autres equipes, on doit toujours savoir ou on est sur la carte et on fait confiance a notre orienteur coute que coute.

Pourquoi on a suivi? On est ou la Danny? C’est vaseux icit hein? On fait quoi la?

Pauvre Danny on lui pose tout le temps pleins de questions!

Danny: ” On retourne ou on etait au PC  avant celui ci” ! GO!

On reprends notre route.

Bon c’est l’ heure du bain. Hein? quoi? Ah oui faut nager dans le lac a 10 degres. Martin crampe tellement l’eau est froide, le pauvre il est sur le dos il peut rien faire..J’ essais de l’aider comme je peux, de lui dire de respirer. On fini par sortir de la, j’ai ma VFI qui etait mal fermee qui sort de mon jersey, Martin qui est couche a terre pas capable de bouger, on est la a se les gelers quelques instants avant de repartir. Ouff. Pas chaud.

La journee se termine avec un 5h17 de course. 17 min de retard sur les meneurs.

Lyne: Les gars demain on se perd pas ok? Y’as tu du canoe demain?

Dodo a 20h

JOUR 2

martin et danny canoe

Modification: On skip une autre section de canoe!!!! Yahoo.

Depart dans un mini lac, ensuite portage a 30 degres/face de singe/single track pour sortir le canoe sur la route et portage (un glissage de canoe) sur un chemin de terre pour se remettre a l’eau un peu plus loin.

sortie de canoe

On ne voit pas ou on va, la brume sur le Lac Cascapedia  n’est pas encore levee, ( moi non plus je ne serais pas levee si j’etais elle). On prend nos deux PC et on sort de la. Course rapide dans les sentiers de skis de fond vaseux jusqu a un sommet. On prend une photo fictive et on repart. Pat et Alex sont avec nous a ce moment: Les leadeurs au general.

Pour eux c’est evidmement de ne pas nous quitter des yeux car ils ont une avance de 17min…

Transiton velo on est seul en tete de cette deuxieme journee mais, on sait tres bien que nos competitieurs ne sont pas loin.

Le tire-mononcle fait son entre dans une section de velo difficile de 9km avant de s’attaquer a un 5km de bushwalk, de forets dense et d’orientation dans le Parc de la Gaspesie.

Danny: “Check un orignal, une belle femelle! ” Cool!

On cheche un peu le PC en haut sur un plateau, il se mets a mouiller des chats et il fait froid. On entreprend notre descente (merci aux trails d’orignaux) vers une autre section de trekking.

On a environ 9min d’avance a ce moment (Ce que j’ai su par la suite)

On commence a etre fatigue, la pluie et la nage froide commence a nous rentrer dedans  on dirait…

la journee se termine avec une course en descente apres avoir atteint un autre sommet.

Nous passons la ligne satisfait de notre journee, apres 7h30 de course nous avons reussit a combler l’ecart. Nos deux equipes de 2 sont maintenant en tete. J’ai faim.

finish 2e journee

benito verre de biere

 

Dodo a 8h30

JOUR 3

Depart a 5h du matin, 3km de course et 6km de canoe ( 6 c’est vraiment trop, 1 serait trop aussi:))

Des fois on se dit ah , c’est la derniere journee ca va etre facile…Detrompez vous!

danny orientation

On a montee des cotes pas montables, grimpes a 4 pattes pour atteindre 2 sommets et les redescendre…sur les fesses (c’est plus safe dans mon cas), saute d’un camion de pompier deja monte sur un quai, faire une slackline pour tombe encore a l’eau, Ben aime vraiment ca ces sections la:), chercher un PC dans les tuyaux d’egouts de la ville et une course de 2km sur le bord de la plage pour finalement atteindre l’arche d arrivee! Un autre 7h30 de course, bonne journee au bureau.

Pour moi le Raid c’est:

Mes coequipiers qui m’endure, le staff indispensable, les benevoles, l’organisation,  les sourires, les emotions, les gens de la place qui nous encouragent et toutes les amities crees.

Une 4e edition reussit.

team finish raid 2017

The team

J’ai mal aux jambes.

Je suis assez sauvage.

Lyne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GASPESIA 100 (100 pour 160km)

 

 

Ok la gang…

La ca fait 3 ans que je fais le Gaspesia 100.

Je me déplace, oui c’est loin, mais maudit que ca vaut la peine!

Arretez de vous poser la question, tous ceux que je connais qui aiment les défis c’est Ici que vous devriez être en 2018! Serieusement je ne ment pas! C’est long, c’est dure, y’a trop de cotes, des descentes techniques, du single track (que j aime moins), des vues exceptionnelles, des bénévoles qui rentre après tout le monde en 4 roues, une journée de 10h sur le vélo de montagne, des surprises dans les derniers 20km, une autre montee parce que…et PERCE! Oui le Roche Perce.

Si vous n’etes jamais alle en Gaspesie vous devez voir ca. Ok, c’est pas juste un trou dans une roche, c’est une histoire, des gens chaleureux, des couchers de soleil que vous n avez jamais vu ailleurs, des hotels accueillants et une ambiance de famille.

Ne vous inqietez pas, quand vous serez au km 80 après 5h30 de vélo vous vous demanderez qu’est ce que vous faites ici… Il m’en reste encore 80! Ne vous en faites pas, quand vous aurez que 23km a faire vous passerez par une trail qui prend 30 min et quand vous sortirez  il vous en restera seulement  22 km! COOL!

Je suis sarcastique évidemment! Mais le Gaspesia 100 C’est un defi, un defi de taille pour chaque personne qui decide d’y prendre part. Entre 40km et 160km de pure plaisir, peurs, défaillances, emotions et sentiment d’accomplissement!

Et donc j’espère que vous viendrai rouler avec moi ou en meme temps que moi l’an prochain.

 

PS: Rappelez vous que c’est dans les petits villages qu on a les meilleurs événements!

MERCI JF TAPP pour l’organisation!

#GASPESIEJETAIME

Lache pas!

On dit pas ca, c’est meme pas une option de lacher. Si on lache on doit avoir une bonne excuse!

Dites:

Go les jambes!

Ca va bien!

Y’en reste pas long!

Ca descent a partir d’ici!

T’es belle/ Beau!

Ca te fait bien du rouge!

N’ importe quoi mais PAS LACHE PAS!! Ca se dit pas a un/une athlete. On travaille fort, on mange bien, on s’entraine avec des coachs pour FINIR nos defis. La derniere chose qu’on veut entendre c’est LACHE PAS parce qu’on veut pas lacher!

Bon c’est dit:)

 

Canada WOMAN/MAN!! Lac Megantic

J’attends que la pluie passe…Nous sommes mardi matin je rentre a Boston a moto dans quelques heures. Jai encore des frissons du weekend et j essais de mettre des mots sur tout cela:

WOW et RE-WOW!! Un des plus bel et difficile evenement auquel j’ai participe dans ma carriere d’athlete.

Quelques jours au paravant, j’ écoutais Steeve Carpentier a Salut Bonjour parler de l’événement. J’ avais entendu parler de lui mais jamais rencontre. Un des pionniers du triathlon longue distance au Quebec. Un chic type et drôle a souhait! On a deguste une petite pointe de pizza au sommet mais comme il m’a dit plus tard: “ j avais le gout d’un verre de lait pis des chips!” Ben je vais voir avec Dan Poirier si je peux faire quelques chose pour toi l’an prochain!

19875203_10213559701696216_6297093030609476571_n

Samedi, la veille du depart, Melanie, Martin et moi sommes au cafe du village en train de prendre le lunch et nous lisons sur Gabriel Filippi, auteur du livre “the Escapist” Une histoire inimaginable sur la mort de ses meilleurs amis. Un grand alpiniste originaire du Lac Mégantic, seul quebecois a avoir gravi l’Everest par les deux versants. Les yeux rives sur nos petits écrans pour en savoir plus sur cet homme qui a relevé d’immenses défis sportifs mais aussi psychologiques. Gabriel, tout un honneur de t’avoir rencontre!

Dimanche matin, le cadran sonne il est 2h45am, je pars ma petite bouilloire pour me faire un cafe, je prends une douche meme si je m en vais nager, j’enfile un croissant et me glisse dans mon wetsuit.

3h40am : Je prends Martin a son hotel pour qu’il m’accompagne au depart de la nage et ramasser mes gougounes.

martin et Lyne a 4h du Mat

4h00am: Nous marchons tous ensemble vers le depart: La marche du vent en memoire du malheureux incident d’il y a 4 ans au Lac Mégantic. Une pensée pour ceux qui nous ont quittes.

4h28: L’ eau est fraiche mais pas froide, il y a des vagues, la lune est magnifique…

4h30: C’est un depart! J ai les pulsations dans le tapis, de l’eau dans les yeux, dans les narines, je vois rien, je ne me sens pas dans mon element meme si mon signe astrologique c’est poisson! Je panique un peu, je me dis tout va se placer, j ai deja fait ca allez lyne on relaxe…Je continue de nager la tete sortie de l’eau pour encore un moment, je vois le groupe de nageur s éloigner …

4h45; je decide de m’ accrocher a un kayak pour un moment, jai encore les pulsations dans le tapis. Je prends 2 minutes, je me calme et je repars pour ne plus arrêter jusqu’a la sortie.

Definitivement pas ma meilleure nage, mais comme je n’avais pas nage je ne pouvais pas m’attendre a des miracles comme ma mere dirait!

6h00am: Je sors finalement de l’eau un peu étourdie, ma pauvre amie Melanie qui me dit par la suite qu’elle commençait a être inquiète de ne pas me voir sortir de l’eau plus tot.

6h03: Velo! Yahoo! ( ici sur la photo on voit bien comment je ne suis pas une vraie triathlete, j’ai pas place mon # a la bonne place!)

lyne bike

Je pense bien me rappeler comment ca fonctionne! Les premiers 20 km j’en profites pour me mettre en jambes. Etant donne que je suis sortie de l’eau un peu tard, j’ai beaucoup de cyclistes devant moi sur le parcours. Je mets finalement le cerveau en mode course et je passe, passe et repasse plusieurs cyclistes (72 pour être exact!) Le parcours est difficile, sans répit, une gentille accompagnatrice m’offre de la reglisse sur le fly et pour finir, juste avant la transition, quand tu pense que t’as presque fini…VLAN ! La pire cote de la journée! Merci Chartierville OUCH!

12:06 Transition: C’est comme quand je débarque de mon canoe: Courbaturee d’avoir pedale sur mes barres de contre la montre (Je ne me souvient pas la dernière fois que j’ai roule avec ca, 2012?) Jai le bas du dos en compote et mon ischion droit hmmm pas top la..

Mel et Martin m’aide a repartir, je sacre un peu, Martin se réjouit de m’entendre sacrer, (il sait que tout va bien:) bouffe,eau et go!

lyne transition

12:09 Debut du marathon, 4 km de trail de 4×4 avec un bonne montée que je marche et une longue descente dans de la roche. Mes jambes sont lourdes mais le moral est bon. J’arrête remplir ma petit bouteille dans une source naturelle qui est sur le bord du sentier. Je me suis dis que l’eau devrait être bonne il y avait une casserole accrochee après l’arbre juste a cote!

Au bout, Melanie et Martin sont la comme des soldats assidus toujours prêt!

Je change mes runnings pour ceux de route et Martin enfourche mon vélo pour me suivre sur cette portion de 15.5km de route.

les cameramans passent de temps en tant, je leur rappelle de ne pas filmer ma tite bedaine, ils me repondent que la leur est bien plus grosse et de ne pas m’ inquièter qu ils filment mes pieds!

La pluie torrentielle s’abat sur Martin et moi ca fait du bien une douche (Je me brosserais bien les dents la aussi).

Je ne sais pas trop quelle heure il est maintenant…

Je change mes runnings pour ceux de trail..et la je vois une fille. Merde.

Elle me dit:” Je suis en equipe”.

Bon je suis un peu debinnee pareil.

Mel me rejoint a l’ envers dans la section de sentier ( le support crew a le droit de faire ca). Je lui dis qu il y a une fille en avant et elle me repond stress toi pas c’est Annie Jean! AHHHH ok debors. ( Une autre championne dans son domaine!). Je termine cette section avec mon ti sherpa qui traine mon eau.

Je ne sais encore pas quelle heure il est la..

4km de route: ARK, mais ca passe vite.

La prochaine section est sur le sentier frontalier: 4km technique avec roches, racines, boue et ruisseaux a traverses. Martin avait ete depose au bout du sentier par Melanie et il le parcourait en sens inverse pour me rejoindre. J’ ai a peine commence ma section que mon ami est deja la! WOW t’as flyer! Il me donne mes poles et on part. Yahoo je me sens bien je suis ses pas on avance bien, on rattrappe meme 3 gars qui m’ avaient depassee sur la route…

c’est l’heure du vino la?

Je change de running une derniere fois, il reste 8km de sentiers techniques qui nous menera au sommet du Mont Megantic.

lyne souliers

lyne martin trail

C’est parti mon KIKI!

Sommet du Mont Saint Joseph: y’ en reste pas gros. On prend deux secondes pour se faire un selfi du team de feu!

Lyne and the best Crew sommet du Mont Saint Joseph

Mel connait bien le sentier, elle me donne des infos sur le terrain, Martin est au avant poste et moi je jase des mathematiques et du beau temps! Martin me rappelle a l’ ordre lorsque le terrain est dangeureux pour pas que je me casse une rotule pour une troisieme fois dans ma vie:)

On passe devant un refuge a 2.6km de l’arrivee et quelle belle surprise Daniel Poirier sa femme Julie et ses deux enfants sont la pour m encourager!

On pousse la machine, ca va toujours bien, pas de defaillance. Tout a coup je vois Steeve Carpentier… Je me demande ce qui se passe: s’ est il blesse? Il a chute? Il avait au moins 50 min d’ avance sur moi lorsque j ai quitte le velo. Je suis confuse. J apprendrai par la suite qu’ il ne se sentait pas a l’aise dans les sentiers techniques et que sont entrainement dans les trails de princesse, comme il le dit, n’aura pas ete a son avantage. Toujours aussi positif et drole!

L arrivee au sommet! 12h37. Pas pire pour une fille:)

lyne arrivee

lyne podium.jpg

MERCI a la Ville de Megantic pour son ouverture d’esprit, son amour pour le sport et les athletes!

MERCI a mes precieux commanditaires et Partenaires

Martin et Melanie

Daniel Poirier

FELT Canada

Xactnutrition

MAVIC

Velocio apparel

Spa Balnea

Boutique Cinetik a Sutton

Endurance Aventure/ Velo Cafe

100 a B7

Naak

Mom, dad, bro.

Tim (Mon mari qui me supporte dans mes aventures plus folles que la moyenne)

 

 

 

 

LowestRates.ca cycling team: The Director.

I’ve always loved to drive. I drove across country and back with our BIG tundra one year with my BMW moto on the back rack and my dog Vitesse. I drove my moto to Florida and Virginia for training camps, I drove to almost every states of the USA on a road trip in the 90’s.

I started driving when I was 10 with my dad: Stick shift, black Nissan pick up truck through all the dirt roads around so we wouldn’t get caught. I drove the side blade of the Snow truck when my dad was called early in the morning in a snow storm..”Dad, can I come?” I sneaked in with him, the windshield full of washing fluid, couldn’t see a thing, driving through snowbanks on the road and taking a couple mailboxes on the way. Opps.

Now, this past 10 days was a different type of driving. I had my first experience as a Director Sportif for the Cycling Team LowestRates.ca in 2 big events on the calendar: Tour du Saguenay and Tour de Beauce.

 

That video is just a small part of the Director’s job in the caravan.

Hot days were on schedule with a record for the Town of La Baie, QC the first stage of Tour du Saguenay: a balmy 33 Celsius made it for a tough day for the guys.

“LowestRates for Feeding” The voice of Pascal Choquette for Radio tour. I had done my little course online to how to drive in a caravan and I was wondering if I would remember… I did. It was like I’ve been there before.  Racing for many years myself, getting bottles at the car, talking to the director, getting food, new wheels for flat tires.

It was still all there in my head.  I knew a lot of people too: the commissaires, some old teammates now directing other teams, my husband Tim’s friends and more. I felt at home. I got some insights from Gord Fraser, a very decorated cyclist, and friend. I always respected him for his support during the 2000 Games and along the way. (That’s another story).

Before my director adventure, I had contacted Josee Robitaille who was one of not so many men’s team director. She told me to be me, to take my place and to remember when I was a competitive cyclist. She gave me tips, ideas, and good pieces of advice for the upcoming 2 events I had on the schedule. Everything went well until I crack the bumper of our rental car in a parking lot! Oh well, I guess I needed one to break the ice!

The guys on the team did their best. Being a small team with a small racing calendar, competing with the big boys gave them a great experience overall.

Thanks to LowestRates.ca for giving me the opportunity to give back in a different way!

 

Next: Mavic Haute Route Rockies

Lyne